Bloc de Branche Gauche

Le bloc de branche, gauche ou droit, est une anomalie de la conduction électrique dans le coeur. Pour comprendre de quoi il s’agit, quelques notions d’anatomie s’imposent.

Tout d’abord, les battements cardiaques synchronisés  sont rendus possibles par l’existence d’un réseau électrique dans le coeur. L ‘impulsion électrique initiant un battement cardiaque provient du noeud sino-atrial, structure située en haut de l’oreillette droite. Il s’agit du réel chef d’orchestre.

Ensuite, l’impulsion électrique se propage via de véritables voies électriques dans le coeur. La première traversée est le noeud auriculo-ventriculaire, structure fondamentale pour filtrer aux ventricules les éventuelles arythmies très rapides provenant des oreillettes. Enfin, le courant électrique empreinte le faisceau de His et … ses fameuses 2 branches.

En cas de bloc de branche, comme son nom l’indique parfaitement, une des 2 branches du faisceau de His ne conduit plus l’électricité. Il existe donc 2 possibilités :

  1. Le bloc de branche droite
  2. Le bloc de branche gauche

Comment s’en aperçoit-on ?

Le diagnostic est simple et ne nécessite qu’un simple électrocardiogramme. Chacun des 2 types de bloc donne un aspect anormal typique à l’électrocardiogramme. Il peut être complet ou incomplet en fonction de la mesure faite.

Quelles en sont les causes ? C’est grave ?

La plupart du temps du temps, le bloc de branche droit ou gauche est bénin et constitue plus une variation anatomique qu’une pathologie. Le droit est en particulier fréquent chez les jeunes et les gens de grande taille.

Rarement, ils peuvent être la conséquence d’une maladie cardiaque sous-jacente : insuffisance cardiaque, cardiomyopathie, infarctus du myocarde, embolie pulmonaire etc…

Existe t-il un traitement ?

Aucun traitement n’est nécessaire dans la très grande majorité des cas puisqu’il ne s’agit pas d’une maladie. Lorsque le bloc est associé à une maladie cardiaque, c’est le traitement même de cette maladie qu’il faut réaliser. 

Une seule situation impose un traitement spécifique appelé resynchronisation cardiaque : l’insuffisance cardiaque accompagnée d’un bloc de branche, en particulier gauche.

En conclusion, le bloc de branche est le plus souvent découvert fortuitement et ne présente aucune gravité. Il nécessite parfois une surveillance auprès d’un cardiologue. Parfois il est associé à une maladie cardiaque sous-jacente.