Holter Implantable

Le Holter ECG est un système d’enregistrement du rythme cardiaque en continu. Sa version classique (Holter ECG) dure entre 24 et 72h et est posé au cabinet du cardiologue. Des électrodes sont mises sur la poitrine du patient et reliées à un petit boitier qu’il porte à la ceinture ou dans sa poche. Il s’agit ni plus ni moins d’un électrocardiogramme (réduit à 2 pistes) sur 24 heures ou plus.

Parfois, un enregistrement de quelques jours ne suffit pas pour obtenir une réponse, en particulier si le patient ne fait que quelques épisodes par an…

Depuis plusieurs années, il a donc été inventé un système d’enregistrement du rythme cardiaque de longue durée, pouvant monitorer le cœur sur plusieurs mois ou années. Il s’agit d’une sorte de mouchard, implanté sous la peau au niveau de la poitrine, à gauche du sternum. Ce Holter implantable, ou sous-cutané, a considérablement évolué en 2019 avec la commercialisation de modèles miniaturisés, en particulier le Link de Medtronic®.

Comment se pose un Holter sous cutané ?

La pose d’un Holter implantable a été considérablement simplifiée avec sa miniaturisation. Elle se passe en ambulatoire. La pose peut avoir lieu dans une salle de pansement ou un bloc opératoire classique. Le rythmologue réalise une anesthésie locale sur le site opératoire, puis une petite incision d’un centimètre. L’appareil est ensuite « injecté » sous la peau. Un point de suture ou un simple strip est posé, puis un pansement sec.

 

Le rythmologue procède ensuite à l’activation de la prothèse et à son réglage grace à un ordonnateur appelé programmateur. Il peut programmer comme il le souhaite tous les paramètres d’enregistrement. Le holter enregistrera automatiquement tous les ralentissements ou emballement, arythmie cardiaques. Une télécommande est également remise au patient permettant de lancer manuellement un enregistrement. Cela peut être utile en cas de symptôme ressenti par le patient, permettant alors de corréler les signes ressentis (malaise, palpitation) au rythme cardiaque.

Le patient sort de l’hôpital dans la foulée, avec des ordonnances pour les pansements par une infirmière pendant 10 jours, et éventuellement un boitier de suivi en télécardiologie pour suivre à distance la patient.

Il sera revu dans 3 mois pour un premier contrôle des mémoires de l’appareil, ou avant bien entendu en cas de nouveau symptôme du patient.

Dans quel cas mettre un Holter sous-cutané ?

Il est principalement recommandé dans 2 situations :

  • la recherche d’arythmie après un accident vasculaire sans cause retrouvée
  • et la recherche de trouble du rythme après malaise sans cause retrouvée

 

Le Holter implantable est donc un dispositif diagnostique très utile chez de nombreux patients. Les dernières évolutions technologiques ont encore facilité sa pose et sa tolérance.