Le flutter atrial

Le flutter atrial est une arythmie particulière qui implique la formation d’un circuit électrique régulier tournant dans l’oreillette droite le plus souvent.

Le flutter atrial est une arythmie cardiaque provoquant généralement une tachycardie supra-ventriculaire. Maladie “soeur” de la fibrillation atriale, elle s’en distingue par sa parfaite organisation.

Une arythmie organisée ?

En cas de flutter atrial, le courant électrique cardiaque tourne en boucle au niveau de l’oreillette droite du coeur, environ 300 fois par minute. Fort heureusement, le noeud auriculo-ventriculaire filtre ces impulsions électriques anormales et n’en laisse passer qu’une sur deux, trois ou quatre. Ainsi, les ventricules ne battent qu’à 150/min ou moins.

Souvent, cette pathologie est dépistée lors d’un simple électrocardiogramme.

Quel est le traitement du flutter ?

Le traitement initial repose sur 2 piliers :

  • Premièrement : un traitement anti-coagulant, dans la pluspart des cas.
  • Deuxièmement : un ralentissement du rythme cardiaque par des médicaments pour soulager les symptômes.

Ensuite, le cardiologue peut décider de faire un choc électrique externe pour remettre le coeur en rythme normal. Cependant, cette solution ne permet pas de guérir du flutter, le circuit électrique existant toujours. Par conséquent, il peut redémarrer à tout moment.

En fait, le traitement définitif repose sur une petite intervention appelée “ablation. Attention, on ne retire rien dans le coeur ! En effet, il s’agit en fait de cautériser au moyen d’une petite sonde le circuit du flutter pour le bloquer.

En pratique, ce traitement est réalisé dans la grande majorité des cas en ambulatoire à l’Institut Mutualiste Montsouris, il s’agit, de loin, du traitement le plus efficace. Enfin, il permet d’éviter les récidives, avec un taux de succès dépassant les 90%.

L’Institut Mutualiste Montsouris, pôle d’excellence pour la prise en charge cardio-vasculaire.

En conclusion, cette arythmie est le plus souvent bénigne, parlez en avec votre cardiologue et s’il vous le recommande, prenez rendez-vous avec un rythmologue spécialisé.