Palpitations : antiarythmiques et grossesse, c’est possible ?

Les palpitations sont un symptôme très fréquent. Parfois, votre cardiologue peut vous avoir prescrit un traitement antiarythmique. Ce traitement peut-il être poursuivi au cours de la grossesse ? Quelles peuvent être les solutions alternatives ? 

Des palpitations, c’est quoi ?

On parle de palpitations lorsque l’on ressent son cœur battre. En effet, le cœur peut battre normalement, lentement (bradycardie) rapidement (tachycardie) ou irrégulièrement (arythmie). Ressentir des palpitations et très courant. Néanmoins,  cela nécessite de faire un bilan simple chez le cardiologue.En effet, il est prudent de s’assurer le cœur fonctionne normalement.

Les antiarythmiques, c’est quoi ?

Les antiarythmiques sont des médicaments qui servent à régulariser l’activité électrique du cœur.Grâce à eux, les sensations de rythme cardiaque trop lent, trop rapides ou irréguliers peuvent être estompées. Ils agissent selon des mécanismes différents en fonction de leur classe. En fonction de ces classes, ils ont divers effets secondaires et peuvent dans certains cas avoir une influence sur le cœur du bébé.
palpitations

Le traitement antiarythmique, c’est dangereux pour mon bébé ?

Lorsque l’on prend un traitement tous les jours, il est important de refaire le point avec son médecin obstétricien lors d’une grossesse.En effet, plusieurs médicaments doivent être modifiés ou interrompus au cours de la grossesse afin de ne pas impacter les mécanismes le métabolisme du bébé. En effet, si les médicaments passent dans le sang du bébé, ils vont également agir sur lui. Dans l’immense majorité des cas, cela n’est pas gênant. En revanche dans certains cas, ceci peut s’avérer être dangereux voire même gêner la formation du bébé. Il faut donc bien faire le point avec votre médecin généraliste et votre obstétricien notamment en cas de prise de traitement antiarythmique.

Les palpitations me gênent beaucoup et je dois interrompre mon traitement antiarythmique pour ma grossesse comment faire ?

Deux solutions possibles. Premièrement : réadapter votre traitement en remplaçant le médicament pris par un autre qui est autorisé pendant la grossesse.Deuxièmement : réaliser un traitement d’ablation par cathéter de votre arythmie. Il s’agit d’une intervention courante qui permet de cautériser le foyer d’arythmie. À l’issue de cette intervention, le traitement par antiarythmique peut être interrompu définitivement. À l’institut mutualiste Montsouris, nous avons développé une technique innovante qui permet de ne pas utiliser de caméras à rayons X. Ainsi, nous pouvons réaliser ces interventions y compris chez les femmes enceintes.
palpitations

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.