Arythmie : je veux guérir. En un jour, c’est possible ?

L’arythmie

L’arythmie est un terme générique pouvant correspondre à une multitude de pathologies dans l’esprit du grand public. Toutefois, le terme sous-entend une cause précise : la fibrillation atriale (ou auriculaire).

Elle touche en France près de 700 000 personnes (1-3) et plus de 230 000 nouveaux cas  sont diagnostiqués par an en France (4).

L’arythmie est un trouble du rythme affectant les oreillettes du cœur, les faisant battre de façon anarchique et rapide. Les oreillettes étant le chef d’orchestre du rythme cardiaque, on comprend alors pourquoi le rythme devient totalement désorganisé. Elle figure parmi les premières causes d’accident vasculaire cérébrale (AVC) et d’insuffisance cardiaque (épuisement du cœur), et, à ce titre, devient un enjeu de santé public de plus en plus important dans le monde. (5)

Un traitement qui marche : l’ablation

Aujourd’hui, cette maladie est bien mieux connue et sa prise en charge est parfaitement codifiée. Le traitement anticoagulant protège le patient du risque d’AVC.

Pour empêcher le cœur de faire de l’arythmie, deux solutions existent : les médicaments (anti-arythmiques) et les techniques dites d’ablation.

au bloc opératoire, une ablation d'arythmie
Une ablation d’arythmie à l’Institut Mutualiste Montsouris

Inventée il y a une vingtaine d’année par des équipes françaises, la technique opératoire s’est métamorphosée au cours des dernières années, avec un taux de succès supérieur à 80% et un risque de complications très faible. (6-7)

La révolution de l’ambulatoire

Elle est désormais réalisée “en routine” de façon ambulatoire à l’Institut Mutualiste Montsouris: le patient arrive le matin a jeun vers 7h30 et est accueilli dans sa chambre par l’équipe soignante. Le patient se change en tenue de bloc et est accompagné, en marchant, jusqu’à la salle d’examen.

L’intervention, réalisée sous anesthésie générale dans les centres qui le peuvent, dure environ une heure. Aucune incision n’est faite, mais une piqure est réalisée au niveau d’une veine du pli de la cuisse, par laquelle cheminera le cathéter (la sonde). Une reconstruction en 3 D du cœur est alors faite en quelques minutes, en y intégrant également les zones d’anomalies électriques créant le trouble du rythme. On procède alors à « l’ablation » : la sonde va bruler les zones malades réalisant une sorte de cautérisation. Cela prend une trentaine de minute généralement.

On retire ensuite la totalité du matériel et un pansement compressif est posé sur le point de piqure.

Après l’intervention

Après 30 minutes en salle de réveil, le patient retourne dans sa chambre et pourra se lever au bout de 6 heures…puis rentrer chez lui avec son accompagnant. Des consignes détaillées lui sont données, et une infirmière du service lui passera un appel téléphonique le lendemain pour prendre de ses nouvelles.

Un arrêt de travail de quelques jours est prescrit. On demande également d’éviter les efforts trop importants, avec une reprise du sport possible au 7ejour.

Innover n’est pas toujours une course effrénée vers des techniques compliquées et, parfois, risquées. L’ablation de l’arythmie en ambulatoire permet de diminuer le stress du patient. De plus, cela permet garder les lits d’hospitalisation pour les patients qui le souhaitent ou le nécessite. Ainsi, plus de patients peuvent être traités dans des délais acceptables.

L'institut Mutualiste Montsouris: hôpital de référence du traitement de l'arythmie
L’institut Mutualiste Montsouris : hôpital de référence du traitement de l’arythmie

Les patients éligibles à l’ablation de fibrillation auriculaire en ambulatoire représentent 50% des patients traités. Bien qu’une intervention ne soit jamais un moment de plaisir, l’ambulatoire, en diminuant l’anxiété liée à l’environnement hospitalier avant et après l’intervention, laisse souvent un meilleur souvenir au patient.

références :

  1. Global Burden of Disease Collaborative Network (2016) Global Burden of Disease Study 2016 (GBD 2016) Results. Seattle, United States: Institute for Health Metrics and Evaluation (IHME), 2017. Accessed 2018-04-20. Available from http://ghdx.healthdata.org/gbd-results-tool. 
  2. Guide parcours de soin de la HAS –Fibrillation atriale (février 2014) 110338-190326. 
  3. Insee,estimations de populations. Evolution de la population, bilan démographique 2018 –Tableaux rétrospectifs –Insee; 15 janvier 2019; 17 juillet 2019
  4. A. Charlemagne et al. : Epidemiology of atrial fibrillation in France: Extrapolation of international epidemiological data to France and analysis of French hospitalization data : Archives of Cardiovascular Disease (2011) 104, 115—124
  5. Kirchhof P, Benussi S, Kotecha D, Ahlsson A, Atar D et al. (2016) 2016 ESC Guidelines for the management of atrial fibrillation developed in collaboration with EACTS. Eur Heart J 37 (38): 2893-2962
  6. Wynn GJ, Das M, Bonnett LJ, Panikker S, Wong T, Gupta D. Efficacy of catheter ablation for persistent atrial fibrillation: a systematic review and meta-analysis of evidence from randomized and nonrandomized controlled trials. Circ Arrhythm Electrophysiol 2014;7:841–852​.
  7. Amit G, Nyong J, Morillo CA, Casas JP, Adler AJ, Owolabi OO, Perel P, Prieto-Merino D, Lambiase P. Efficacy and safety of ablation for patients with nonparoxysmal atrial fibrillation. Cochrane Database of Systematic Reviews 2016; 8: CD012088. DOI: 10.1002/14651858.CD012088.pub2​

96 réponses

    1. Bonjour,
      Merci pour votre message. L’ablation n’est pas nécessaire en tant que tel. Elle est en revanche à discuter sérieusement si les médicaments sont insuffisants ou si elles sont mal tolérées par votre cœur (dilatation du ventricule gauche).
      Dr Olivier VILLEJOUBERT

  1. J’ai appris depuis une huitaine de jours que je souffrais d’arythmie cardiaque, en fait j’ai vu toute seule que j’étais très essoufflée sans rien faire et j’ai compris que j’avais un problème. J’ai été hospitalisée pendant 8 jours et je n’ai plus le moral même si je ne me sens pas trop mal.Je suis angoissée. Je ne prenais aucun médicament jusque-là .

    j’ai vu sur internet qu’on pouvait soigner comme ce qui est expliqué dans cet article ce qui m’a un peu remonté le moral mais je ne sais pas si ce serait possible dans mon cas.

    Je n’en ai pas parlé avec les cardiologues de mon hôpital, je ne les ai pas revus après avoir lu cet article.En revanche, je crois que je connais quelqu’un qui a été traité avec cette méthode dans ma région.

    Si c’était possible pour moi, ce serait formidable, je pourrais aller à Paris si c’était nécessaire.

    1. Bonjour,
      Merci pour votre message. En effet, un traitement d’arythmie est tout à fait envisageable pour vous. Vous pouvez si vous le souhaitez prendre rendez vous sur Doctolib. Les consultations ainsi que les interventions sont pratiquées sans dépassement d’honoraire.
      Dr Olivier VILLEJOUBERT

      1. Bonjour Docteur
        J’ai été admise aux urgences ce week end pour une douleur thoracique type d oppression avec arythmie. J’ai 68 ans et jusqu’à ce jour aucun symptôme, pas d essoufflement avant. Le diagnostic a été le suivant : fibrillation et flutter auriculaires.
        Je suis traitée par ZANEXTRA 20/20mg pour de l hypertension et Repaglinide pour un diabète récent 0,5mg. Je pratique du sport 2 fois/semaine.
        J ai été traitée à l’HNFC par Nebivolol 1demi soit 2,5mg et Eliquis. A ma sortie prescription Bisoprolol 2,5mg que je n ai pas tolérée nausées vomissements douleurs abdominales maux de tête, alitée tête la journée. J ai tel aux urgences et on m’a dit de reprendre nebivolol. Depuis le début traitement très fatiguée. Est ce ce traitement me convient, je vois cardiologue le 20 juillet2022, de plus je panique. Est ce que l interventions est possible ECG découverte FA. MERCI DOCTEUR POUR VOTRE RÉPONSE

          1. Bonjour,
            Donc voilà j’ai 21 ans et j’ai de l’arythmie sinusal physiologique surtout après manger et ça fait déjà 1 mois. Les médecins me disent que n’est pas grand chose et me donnent aucun traitement.
            Cela veut dire que j’aurais de L’arythmie a vie?? Et je suppose qu’avec l arythmie sinusale, une ablation ne sera pas du tout envisagée.
            Merci pour votre réponse.

          2. Bonjour,
            Merci pour votre message. Plus exactement, il s’agit de la “variation sinusale physiologique” de votre rythme cardiaque. Il ne s’agit pas d’une pathologie mais d’un signe d’excellente santé de votre cœur. On pourrait éventuellement envisager de vous donner transitoirement un traitement pour en gommer les effets en cas d’impact très significatif sur votre qualité de vie.
            Ce phénomène diminue avec le temps, rassurez-vous !
            Dr Olivier VILLEJOUBERT.

  2. j ai subi 3 ablations la derniere a été effectuée en 2017 .L Arythmie est revenue en octobre 2021.
    Mon Cardiologue me dit que je suis trop vieux pour une quatrième ablation? J ai 85 ans
    La solution est elle médicamenteuse?
    J habite dans le var

    1. Bonjour,
      Merci pour votre message. Il est est délicat de vous donner un avis sur un blog. J’aurai en effet tendance à penser qu’une nouvelle ablation serait peut-être peu adaptée à vous. Il reste donc deux solution : les médicaments ou la pose d’un stimulateur (avec ou sans sonde), ce qui permet d’arrêter les antiarythmiques.
      Dr Olivier VILLEJOUBERT

  3. Bonjour
    Jai 46 ans je n.ai jamais eu de problème de.sante ni même été opéré. Pendant quelque semaines javais remarqué une.difference j étais essoufflé.au point de devoir m assoir quand je marchais dans la rue a peine 300 mètres. Jao consulter et on ma diagnostiqué une arytmie. La tachichardie. Je suis en traitement depuis 3 mois au départ on a fait un.peu n.importe quoi on ma mis sous betabloquant pendant 1.mois puis comme j étais toujours en arythmie on a rajouter la cordarone. Ensuite j avais baisser on a retirer le betabloquant et je me suis retrouvée à nouveau aux urgences bref j ai fais des allers retour. A présent.r depuis 1 mois je suis sous betabloquant matin et soir avec flecanide. Sa va mieux mais mon coeur est toujours très bas entre 45 et 49 du coup je suis toujours fatigué la.plupartt du temps. Jai.vu un cardiologue spécialisé dans les troubles du rythme qui ma parler de retrouver le rythme en.faisant une ablation par radiofréquence. Je suis pas forcément pour c est tout de même un geste avec 80 %réussite et les 20% Restant…de plus il brûle une partie tout de de même. Jai été voir le cardiologue de ma maman qui est pas favorable a ce genre d intervention que c’est pas anodin . Et il ma mis sous médicament en espérant que les choses redeviennent comme avant. Je suis un peu perdu entre soi je reussit a guérir et on en parle plus soit je reste sous médicament soit je passe à la solution radicale. Votre avis?

    1. Bonjour,
      Merci pour votre message. A votre age en en 2021, il parait peu adapté de vous laisser sous médicament (environ 50% de succès) ce d’autant que vous en avez tenté plusieurs et qu’ils sons inefficaces ou mal tolérés chez vous. Les cauthrisations réalisées lors du traitement par radiofréquence sont millimétriques. Cette intervention est pratiquée dans notre centre en ambulatoire et vous permettra de ne plus prendre de traitement.
      Dr Olivier VILLEJOUBERT

    2. Bonjour, j’ai eu le même problème que vous avec une fibrillation auriculaire en prime. J’ai été opéré par ablation et depuis , ça fait 2 ans, tout va très bien, je ne prends quasi plus de traitement et mon insuffisance cardiaque générée par l’arythmie a totalement disparue. J’ai aujourd’hui 49 ans.

  4. Bonjour
    Je vous écris pour ma maman qui est âgée de 82ans bientôt 83. Elle souffre de arythmie c est tout nouveau que l.on soit rendu compte en.meme temps que moi in.peu près mais on sait pas depuis quand elle en souffrait sachant que en 2019 elle avait le coeur qui allait bien. Elle a un des ventricules un.peu gonfle. Elle est sous traitement avec des betabloquant et anticoagulant depuis 4 mois malgré cela le holter qu elle a fait la semaine dernière indiqué quelle est toujours en arythmie. Le cardiologue préconise de faire un.choc électrique cela me rassure pas bien que celui ci est confiant. Je suis assez perplexe de proposer ce type intervention a une personne de cet age. Pour le moment il lui a rajouter un autre medoc à son traitement de la cordarone afin de tenter de retrouver un rythme normal.

    1. Bonjour,
      Merci pour votre message. Il est très délicat de donner un avis “sur dossier” sur un blog. Je peux néanmoins vous dire que le choc électrique n’est de principe pas contre indiqué chez votre maman, ce d’autant que son coeur semble moins bien tolérer l’arythmie.
      Dr Olivier VILLEJOUBERT

  5. Bonjour Docteur, j’ai 28 ans et cela fait maintenant 1 an et demi que j’ai des extrasystoles (apparemment supraventriculaire) sur cœur sain. Plusieurs ECG effectués, Holter 24h ne montrant que 210 ESSV (c’était un journée ou je n’en ai pas ressenti), mais une journée “classique” j’en fais environ 3 à 10 par minute, toute la journée.

    Ces extrasystoles sont très symptomatiques à tel point que je ne peux plus travailler.. J’ai bien sur écarté toutes les sources d’anxiété (cigarette, alcool, café…), j’ai changé de travail, j’ai également essayé les traitements à base de plante (aubépine, passiflore…) et également les traitements médicamenteux (Sotalol et Flecaine) que j’ai très mal supporté et qui ne diminuent en rien les extrasystoles.
    J’ai essayé de me remettre au sport, mais les jours ou je fais beaucoup d’ESSV, c’est impossible.

    J’ai rdv en janvier à la clinique Pasteur de Toulouse avec un cardiologue. Pensez-vous qu’une ablation est envisageable pour moi ? Par la je veux dire, est-il possible qu’un cardiologue me le propose tout en sachant que je ne suis pas “à risque” ?

    1. Bonjour,
      Merci pour votre message. Sur le principe, un trouble du rythme est éligible à l’ablation si tenté qu’il soit symptomatique ou ayant une conséquence sur le coeur. En fonction de leur type, le degré de recommandation varie.
      Dr Olivier VILLEJOUBERT

  6. Bonjour,
    J’ai 69 ans, et j’ai une arythmie cardiaque depuis environ 3 ans. Avec les radiologues, nous avons faits plusieurs traitements médicamenteux sans réel succès : ca part et ca revient. Maintenant depuis cette année 2021, je suis constamment en FA. Je me fais une ECG avec l’appareil BPM Core de Withings qui me donne toujours des signes de FA Je suis toujours actif professionnellement, je mène une vie disons normale, avec un anticoagulant Equilis, et un 1/2 cachet de Amiodarone qui maintient mon BPM aux alentour de 72. Pensez vous qu’une ablation pourrait m’aider à retrouver une ECG normale ? J’avoue être jaloux de l’ECG de mon épouse qui est parfaite. Merci Docteur pour vos précieux conseils.

    1. Bonjour,
      Merci pour votre message. L’enjeux est surtout de déterminer si votre fibrillation est symptomatique ou non. Vous pouvez de principe tout à fait être éligible à un traitement par radiofréquence, qui, outre son efficacité supérieure sur les symptômes (source : registre CABANA) vous permettra de vous affranchir de la prise du traitement antiarythmique et de ses effets secondaires.
      Dr Olivier VILLEJOUBERT

  7. Lucette
    J’ai 77 ans je suis née avec une cardiopathie congénitale . J’ai été opérée l’âge De 8 ans d’un rétrésisment de l’artère pulmonaire tout a bien marché jusque l’âge de55ans avec de la tachycardie, ensuite des extra systoles et maintenant des fibrillations . Avec de la bradycardie Je suis traité avec. La cordarone eliquis et bisoprolole depuis le mois d’août on m’a mis un pasmeker avec toujours le même traitement .au niveau bradycardie tout va bien , c’est au niveau des fibrillations qui sont nombreuses que ça ne va pas . Mon Cardiologue m’en Voie voire un cardiologue rythmologue je ne peut pas avoir d’ablation à cause de ma cardiopathie car j’ai une valve dans l’artère Pulmonaire .j’ai peur car ne ressentant plus les fibrillations je ne sais pas quand j’en ai ou pas !. Est- ce que je cours un grand danger ?

  8. Bonjour,j’ai 70ans ,il y a 2 ans j’ai découvert que j’avais une fibrillation auriculaire avec ma montre connectée,soignée par cardioversion il y a 1 an ,sans flecaine car mon cœur bat très lentement la nuit et le matin(35 à 50) puis redevient normal après quelques mouvements!j’ai un cœur sain et suis assez sportive, je suis asymptomatique et je prends 1 comprimé de xarelto le soir!
    Mon rhymologue me propose une ablation auriculaire car il me dit que j’ai une arhymie,qu’en pensez vous?
    Merci pour votre retour

    1. Bonjour,
      Merci pour votre message. Au vu de votre age, je partage tout à fait l’avis de votre cardiologue, ce qui vous permettra de ne plus prendre de médicament. Je vous invite à aller voir le reportage qui a été fait par le magazine de la santé dans notre hopital. Vous pourriez y voir comment se déroule cette intervention que nous pratiquons en ambulatoire.
      Dr Olivier VILLEJOUBERT

      1. Bjr,j’ai fait 2 épisodes de FA en 2021 d’une durée de 7 jours.j’ai refait un épisode de FA en octobre qui ne voulez pas s’arrêter.je suis déjà sous traitement eliquis ramipril témérité et mon cardiologue m’as rajouter 200mg d’amiodarone une fois vous par jour,la FA s’est arrêté et ma fréquence cardiaque est a 54,suis je éligible à l’ablation ?

  9. Bonjour Docteur,
    Mon cardiologue me propose d’envisager une thermo-ablation par cathéter en raison de problèmes d’arythmie + fibrillation non résolue avec médicament spécifique après deux de traitement. J’ai 71 ans et suis en bonne santé générale mais j’ai des craintes de mourir pendant ou suite à une telle intervention. Les risques semblent rares dans mon cas mais… ?? Qu’est-ce qui pourrait causer la mort avec une telle intervention réalisée par des spécialistes expérimentés ?
    Je vous remercie vivement de votre réponse.

    1. Bonjour,
      Merci pour votre message. Je partage tout à fait l’avis de votre cardiologue, ce qui vous permettra de ne plus prendre de médicament et surtout de en plus être ennuyée par vos symptomes.
      Il est évident que plus le centre est expérimenté, plus le taux de complication est faible. Il s’agit néanmoins d’une procédure très courante aujourd’hui. Nous en réalisons par exemple un peu plus de 750 par an dans notre centre.
      Je vous invite à aller voir le reportage qui a été fait par le magazine de la santé dans notre hopital. Vous pourriez y voir comment se déroule cette intervention que nous pratiquons en ambulatoire.
      Dr Olivier VILLEJOUBERT

      1. Je vous remercie vivement d’avoir pris du temps pour me répondre. Votre avis est rassurant et m’est précieux; votre reportage est très intéressant et l’ai regardé plusieurs fois…
        Le Centre dans lequel je me rendrai pour cette intervention est expérimenté (Pr E. Delacrétaz à Lausanne).
        Cordialement

    2. Bonjour docteur,
      J’ai 48 ans et es subi 2 ablations au CHU de Poitiers ,la 1 ère en 2009 a 35 ans ,la deuxième en 2019,j’ai toujours eu des bêta-bloquant athenolol qui viennent de m’être remplacé par du rytmol 300,en récidive depuis 3 mois on me parle d’une 3 eme ablation car cet été j’ai eu énormément de febrilation auriculaire ,je me tourne vers vous afin d’avoir votre avis car ma vie est entre parenthèses quand les redémarre
      Merci à vous

        1. Bonjour, ma mère 67 ans, traitée par bisoprolol 2,5 matin/soir, flecainide 100 LP matin/soir, elliquis matin/soir et l-thyroxine 125 mg a subi une première ablation de FA depuis une dizaine de jours (ablation de 4 veines pulmonaires). A la sortie, le service lui demande de continuer tout son traitement tel qu’il est puis d’arrêter uniquement la flecainide après 1 mois. Elle ressent toujours des fibrillations «profondes » discrètes (comme au tout début d’un déclenchement des crises). Le spécialiste ne la voit pas avant Janvier 2023. Serait-il normal de ressentir encore des fibirillations 10 jours après l’intervention, alors que le spécialiste qui a fait cette intervention a annoncé une réussite totale de celle-ci, sans complications ? Aussi, doit-elle arrêter la flecainide après 1 mois comme demandé même avec ces fibrillations qui ont l’air de ne pas disparaître ? Qu’en pensez-vous Docteur ? Par avance merci !

          1. Bonjour,
            Merci pour votre message. Les récidives de fibrillation sont normales dans les 3 à 6 mois qui suivent la procédure. Ils sont liés aux phénomènes de cicatrisation du cœur et n’augurent pas d’un mauvais résultat de la procédure. Aucun inquiétude donc !
            Dr Olivier VILLEJOUBERT

  10. Bonjour Suite à un électrocardiogramme de routine il y a 3 ans , on m’a décelé une arythmie non ressentie. Comme je suis sportif, le cardiologue m’a proposé une cardioversion. Cela a été bénéfique quelques semaines mais cette arythmie est de nouveau présente et toujours non ressentie. De plus j’ai les ventricules dilatées. Je continu de faire du sport ( j’ai 68 ans ) sans aucune gêne . Suite à un dernier contrôle, il m’a dit que j’allais garder cette arythmie toute ma vie . Je ne veux pas prendre d’anti coagulant malgré les risques d’un avc. Je suis hypertendu depuis plus de trente ans et prend 1 comprimé témérite duo 5mg/25mg par jour. Est ce qu’une ablation pourrait être utile et efficace pour moi?

    1. Bonjour,
      Merci pour votre message. Un ablation est indiquée que dans les cas de fibrillation symptomatique ou mal tolérée par votre coeur.
      En ce qui concerne le traitement anticogulant, s’il est contre indiqué chez vous, vous relevez d’une protection de l’AVC via une exclusion de l’auricule gauche. Il s’agit d’une petite intervention simple au cour de laquelle nous positionnons un bouchon dans la cavité ou se forme les caillots de sang.
      Dr Olivier VILLEJOUBERT

  11. Bonjour,

    J’ai 36 ans et je suis atteint de fibrillation auriculaire depuis 6 ans. Le traitement mis en place était flécaine et metoprolol. Depuis peu je ne prends métoprolol que lorsque je réalise activité physique ( course à pied). En effet, j’étais de plus en plus fatigué, et avec une fréquence cardiaque basse.
    Mon cardiologue m’incite vivement à me faire opérer au vu de mon âge. En effet ça me limite notamment dans mes activités physique, je souhaiterai réaliser un marathon mais mon cardiologue n’est pas pour.

    1. Bonjour,
      Merci pour votre message. Au vu de votre age, je partage tout à fait l’avis de votre cardiologue, ce qui vous permettra de ne plus prendre de médicament. Je vous invite à aller voir le reportage qui a été fait par le magazine de la santé dans notre hopital. Vous pourriez y voir comment se déroule cette intervention que nous pratiquons en ambulatoire.
      Dr Olivier VILLEJOUBERT

  12. Bonjour

    j’ai 50 ans, sportif et avec un coeur sain et j’ai déclaré une arytmie Atriale en Août 2021(3 malaises), laquelle a été corrigée par un choc électrique fin septembre.
    Depuis je suis sous flécaine100 et biprolo1.25 et je viens d’apprendre suite à mon dernier ecg que j’ai également une extrasystole (que je ressent quand je me couche et parfois dans la journée).
    Mon cardiologue me propose une ablation par cryoballon sous anesthésie locale ou générale (laquelle choisir, j’ai peur que ce soit douloureux même si je ne suis pas si douillet!?)
    J’aimerais avoir un avis, je poursuis mon activité pro sans soucis et est il préférable dans mon cas de passer par l’intervention ou de poursuivre avec ce traitement qui semble assez léger.
    Merci Cordialement

    1. Bonjour,
      Merci pour votre message. Au vu de votre age, je partage tout à fait l’avis de votre cardiologue sur l’indication à une ablation, ce qui vous permettra de ne plus prendre de médicament. Dans notre centre, nous utilisons préférentiellement la radiofréquence
      Nous avons en effet développé une technique qui permet de ne pas utiliser la caméra à rayons X, ce qui évite ainsi que vous soyez irradié. La cryoablation impose d’utiliser la caméra à rayon X (environ 13min d’aexposition en moyenne contre 1s en radiofréquence avec la technique que nous avons mise au point).
      Je vous invite à aller voir le reportage qui a été fait par le magazine de la santé dans notre hopital. Vous pourriez y voir comment se déroule cette intervention que nous pratiquons en ambulatoire.
      Dr Olivier VILLEJOUBERT

      1. Bonjour Docteur
        Je vous remercie pour ces informations et viens de prendre rendez vous avec vous sur doctolib en Février.
        Je vais me mettre en relation avec votre secrétariat.
        Cordialement

  13. Pendant plusieurs années j’ai fait de la bradycardie qui a été confirmé après plusieurs rdv cardiologue, mais depuis 3 mois mon cœur bat de nouveau plus vite et eepasse parfois 150 de pulsation. Je ne comprends donc pas trop se qui se passe. Certains jour j’ai des fourmis et refroidissement des pieds au genou ainsi que des mots de têtes. Ma tension s’avère plutôt stable. Cela peut-il être dû à la pré menaupose, changement du stérilet hormonal, vaccin covid. Bref je suis perdue et je ne sais pas si il est nécessaire de consulter

  14. Bonjour, je vous remercie de me donner votre avis. J’ai 73 ans j’ai un Bouveret depuis l’âge de 20 ans et des extrasystoles de temps en temps surtout en position allongée.
    Il y a 4 ans il a dégénéré en FA a l’hôpital on m’a injecté de la Stryadine pour revenir à des battements normaux depuis je prends bisoprolol 5 mg le matin en me recommandant de faire brûler les terminaisons à la prochaine crise. Le bouveret a bien diminué, mais j’ai fait une nouvelle crise de battements désordonnés le 2 janvier qui a durée 2 h sans hospitalisation.
    J’ai vu un cardiologue qui me prescrit 100 de flecaine et 2,5 de bisoprolol, et indique l’intervention que si le traitement ne fonctionne pas.
    Moi personnellement je préfère l’intervention car je redoute les effets indésirables de la flecaine. Merci pour votre avis

  15. bonjour docteur, j’ai une arythmie déclarée depuis 10 ans (paroxystique avant et maintenant permanente) j’ai subi deux chocs électriques : rien, plus une ablation par radio fréquence il y a plus de deux ans : deux jours de sinusal et c’est reparti comme avant. Je suis prêt a refaire une voire deux ablations mais aujourd’hui je ressens comme une aggravation de mon arythmie : narine droite bouchée en permanence (?), fatigue, douleurs poitrine qui partent et reviennent, petite toux sèche avec gorge qui brûle… Mon cœur, selon mon appareil de mesure, ne bat pas spécialement vite (70/80) mais j’ai peur de tomber dans une insuffisance cardiaque constante et alors là… On m’a proposé à l’hôpital, une deuxième ablation ou une opération hybride, avec un fort taux de réussite mais lourde ou alors une ablation avec un nouveau système : Volta, intelligence artificielle si j’ai tout compris – que faire ? sachant que le temps ne joue pour pour moi. Pouvez vous m’accueillir et m’aider dans votre service ? je suis sous coumadine 4mg et bisoporolol 2,5mg, je pèse 101kgs pour 1m71, on m’a fortement conseillé de perdre du poids et j’ai 65 ans. a l’avance merci de votre réponse.

    1. Bonjour,

      Merci pour votre message. Il faut en effet examiner votre cas avec précision. Plusieurs procédures peuvent tout à fait être envisagées chez un patient qui est gêné par ses accès d’arythmies.

      A titre d’exemple, une prise en charge hybride en deux temps peut éventuellement se discuter pour les cas les plus complexes. Le premiers temps est réalisé par un notre chirurgien cardiaque qui pratique une minuscule incision. Le second temps est réalisé par nos soins et est une séance de radiofréquence classique.

      L’institut mutualiste montsouris est centre formateur européen dans cette technique novatrice et est au second rang européen dans le nombre de procédure réalisé (un peu plus d’une 50 aine à ce jour).

      Dr Olivier VILLEJOUBERT

  16. Bonjour
    J’ai 59 ans, profession médicale stressante; hypotendue et en général bradycarde; depuis 3 ans je présente des ESSV ( 7000 par jour), avec fuite tricuspide et mitrale type 1.
    Aucune tare. J’ai été mise sous sotalol, avlocardyl, flecaine, et on projette de me mettre sous sous cordarone ?
    Pensez-vous que je suis candidate à cette chirurgie ? Ma vie est un enfer !

  17. Merci (du fond du coeur, on peut le dire ^^)au docteur Villejoubert qui m’a ablatée 2 fois en septembre et en octobre dernier suite à des crises de Bouveret à l’âge de 36 ans. Je revis depuis. Encore merci !

  18. Bonjour, J ai 32 ans, cela fait un an qu on m’a découvert de l arythmie cardiaque, fibrillation auriculaire. On l’a découvert à l hôpital aux urgences où J ai perdue connaissance. J ai eu une ablation en août dernier car je supportais mal les médicaments, et je faisais toujours des crises d arythmie. Aujourd hui J en fais toujours, je m essouffle, le cœur qui palpite tout le temps parfois des douleurs. Le moindre effort physique, monter escalier, la marche ou autres me rends très mal. J en peux vraiment plus tout mon quotidien à était chambouler.

    1. Bonjour,

      Merci pour votre message. Nous sommes dorénavant au delà de la période de cicatrisation il pourrait donc être logique de proposer une seconde procédure pour la consolidation. Il faudrait en discuter avec un rythmologue.

      Dr Olivier VILLEJOUBERT

  19. J’ai 42ans après ma guérison du covid 19 décembre 2020 j’ai développé des extrasystoles ventriculaires en doublet et triplets et c’était trop mal tolérées je suis mise sous cardensiel et cordarone mais les ESV sont toujours là et toujours ressenties moins douleureuses qu’au départ mais plus fréquentes ,le diagnostic n’est pas encore clair est-ce que l’ablation est quand même indiquée dans ce cas

      1. Dr Villejoubert, j’ai subi une ablation en février dernier. J’ai continué à prendre bisoprolol, xarelto et propafenone pendant 3 mois. Là ça fait 2 semaines que j’ai arrêter les médicaments et la FA est revenue aujourd’hui. Est-ce que ça veut dire que je fois faire une deuxième ablation ? Femme 60 ans.

        1. Bonjour,
          Merci pour votre message. IL y a une période de cicatrisation du coeur après l’intervention qui dure de 3 à 6 mois. Au cours de cette période de cicatrisation, il est classique de ressentir des récidives. Il ne faut donc pas s’inquiéter. Il faudra discuter d’une éventuelle seconde procédure si les symptomes persistaient au delà des 6 mois.
          Dr Olivier VILLEJOUBERT

  20. Bonjour Docteur,
    Permettez-moi de “profiter” de votre expérience et de votre disponibilité pour vous poser une question. En effet, j’ai eu une ablation de FA début février et, durant les 15 premiers jours, le coeur a retrouvé un rythme régulier magnifique mais, depuis 4 jours, l’arythmie a repris en épisodes fréquents sans fibrillation visible sur le tensiomètre (les battements du coeur ne dépassent pas 74/min). Je sens l’arythmie partir de l’épigastre et remonter dans le cou. Est-ce inquiétant, normal ? Je suis sous anticoagulant et Sotalol.
    Je vous remercie vivement de votre réponse.

    1. Bonjour,

      Merci pour votre message. C’est tout à fait normal, cela est lité à la cicatrisation de votre coeur. C’est un peu comme lorsqu’on est opéré du nez, le nez est gonflé lorsqu’on retire le pansement et dégonfle petit à petit avec le temps.

      On retient un délais de 3 à 6 mois pour une cicatrisation complète du coeur après une ablation dans les oreillettes.

      Dr Olivier VILLEJOUBERT

  21. Bonjour, je suis une femme. J ai 67 ans. Je suis très sportive . Mais atteinte depuis 2019 d extrasystoles supraventriculaires. Elles peuvent rester plusieurs semaines et disparaître pendant plusieurs mois. Mon traitement actuel est : flecaine LP100mg et Eliquis( cela me paraît exagéré ). Mes extrasystoles handicapent beaucoup mon quotidien. Le sport qui représente ma vie ou presque à été stoppé. J ai cesse de faire du vélo, zéro natation et mon soleil est très perturbé. Une fatigue chronique s installe doucement. Cette situation me paraît invivable. Avec ces quelques informations, pensez vous que je puisse etre éligible à une ablation toujours refusée par ma cardiologue. Je vous remercie. Très cordialement à vous. Marie Françoise DELPUECH

    1. Bonjour,

      Merci pour votre message. Il faut en effet en discuter car ça n’est pas une indication très “classique” mais qui peut se discuter si l’impact sur votre qualité de vie est très fort et que les traitements ne fonctionnent pas.

      Dr Olivier VILLEJOUBERT

  22. bonjour docteur j ai 79 ans on m a trouver une arythmie cardiaque 2 semaines après le 2 ° vaccin du covid 19 je suis sportif je n est jamais fumer je n ai aucun problèmes on ma déceler cette arythmie j étais aller voir mon medecin pour une demande de cure.pensez vous que une opération serai bénéfique d avance merci

  23. Bonjour,

    Il y a 3 ans et demi j’ai subi une ablation d’un fluter auriculaire dans l’oreillette droite. Cet automne j’ai eu pendant plusieurs semaines des palpitations, parfois importantes, vertiges, nausées, tête très chaude et grosses fatigues. Je n’ai pu avoir un rdv avec un cardiologue qu’en mars. Après la pose d’un holter de contrôle il a constaté que je fais beaucoup d’extrasistoles (600 à 77 par 24 heures). Après examens scintigraphiques et test à l’effort, il s’avère que je passe en arythmie dans l’effort et et que j’ai à nouveau un fluter, cette-fois ci dans l’oreillette gauche.
    Il a décidé de me mettre sous flécaine lp 100 mg. Je crains les nombreux effets secondaires et il ne propose pas de nouvelle ablation, peut-être en raison de mon âge, 77 ans.
    Pouvez-vous m’apporter votre éclairage, merci bien.

  24. Bonsoir,je suis désemparée .j’ai 36 ans cela fait presque deux que j’ai des papitations.je fais des crises 3 fois par semaine.quand elles se produise je me sens essoufflé, serré à la poitrine le cœur tape très fort j’ai mal aux bras aux jambes je deviens blanche, je tremble .j’ai la nausée ..souvent je vomit et défois j’ai la vision trouble ..je suis partie deux fois aux urgence .les enzymes cardiaques était à plus de 700…on m’a proposé l’électrophysiologique que j’ai fais mais mon cœur ne s’est pas emballé…on m’a dit que mon cœur était récalcitrant…je suis sortie de la déçu …j’ai acheté une montre weathîng pour faire mes ecg quand je ne suis pas bien…et dessus il y marqué fibrillation auriculaire quand je suis en crise…
    Je suis au 3 cardiologues car on me laisse comme ça en me disant que l’on peut pas faire grand chose .je suis sous flecaine 200…le médicament ne me fait rien…
    Je ne comprend pas que l’on ne puisse rien y faire …tt ça cela va me rendre dépressive a force ..quand pensez vous?
    Je vous remercie

    1. Bonjour,
      Merci pour votre message. Les palpitations peuvent en effet avoir un impact considérable sur la qualité de vie. Si vos tracés Whithin objectivent de la fibrillation atriale, il faut peut être discuter d’un traitement par ablation en ambulatoire pour vous.
      Dr Olivier VILLEJOUBERT

  25. Bonjour Docteur,
    Depuis 25 ans embêté par une FA paroxystique vagale ,donc des épisodes uniquement durant le sommeil.
    J’ai 83 ans, actif ( 3a 5 km marche jour) non fumeur et pas de surpoids .
    Traité par Flecaine 150 lp/jour : tres efficace .
    Cryoablation en 2021: échec.
    En raison cancer prostate localisé, hormonothérapie impossible car interaction anti androgène / Flecaine.
    Peux t’on envisager 2ème ablation ,bien évaluée et bien préparée ?
    Merci

    1. Bonjour,
      Merci pour votre message. Oui, bien sûr, au vu des caractéristiques de votre FA, vous êtes éligible à une seconde procédure. J’opterai plutôt pour une radiofréquence pour cette seconde procédure.
      Dr Olivier VILLEJOUBERT

      1. Bonjour docteur

        J’etais sous traitement psychiatrique il ya plus de 8 années pour insomnie
        Depuis j’ai eu des palpitations cardiaques en novembre 2021. Mon cardiologue après un examen d’Holter ECG a trouvé des extrasystoles de plus 23000. Depuis il m’a prescris de l’amiodarone et j’avais des effets indésirables. Il m’a changé et m’a mis sur flecaine 100. Depuis lors j’ai toujours des effets secondaires.
        Docteur puis je guerir définitivement des extrasystoles après la prise des médicaments. Ou dois je faire une ablation. J’ai 37 ans.

  26. Bonjour, après une ablation de flutter, sous réserve qu’elle produise les effets escomptés, peut-on retrouver (à terme) le niveau d’activité sportive que l’on avait précédemment, en y allant progressivement ? En clair, un amateur de running de 50 ans comme c’est mon cas, qui ne courre pas pour être champion du monde mais tout de même pour se défouler, pourra-t-il envisager à nouveau après l’opération de refaire les mêmes courses, du 10 km au marathon? Cela nécessite-t-il une surveillance particulière? Merci

    1. Bonjour,
      Merci pour votre message. Après une ablation comme celle-ci, vous devez retrouver une activité physique tout à fait habituelle. L’arrêt des antiarythmiques éventuels devrait même vous aider à fournir des efforts plus conséquents.
      Dr Olivier VILLEJOUBERT

  27. Je suis traitée pour arythmie : xeralto 15 mg ,flecainide 200mg et bisoprolol 3,75. Ma tension chutant avec malaise. Mon Cardio m’a dit de prendre le bisoprolol au repas de midi. Mais après avoir les 2 cachets le matin je suis mal, malaises bizarres…

    1. Bonjour,
      Merci pour votre message. Refaite le point avec votre cardiologue sur la tolérence de votre traitement. Un traitement par radiofréquence pourrait vous permettre de limiter les prises médicamenteuses.
      Dr Olivier VILLEJOUBERT

  28. bonjour docteur
    j’ai 62 ans et je sous d’arythmie depuis 3 ans ( Oreillette) , j’en ai détecté 5 sur 3 ans .
    j ‘ai consulte mon cardiologue qui m’a mis sous flecaine 200, n’étant pas très médicament, je ne voulais pas le prendre, car jusqu’au présent je n’ai jamais rien pris et ces arytmie ont toutes cessé au bout de moins de 24h00.
    J’en ai discuter avec mon médecin traitant qui a rabaissé la dose a 50mg par jour.
    je ne veux pas les prendre tous les jours, est ce grave?
    je suis tres sportif et puis je continuer a pratiquer la musculation et la course a pied sous flecaine 50 mg?
    ne serait il pas mieux que je me fasse operer pour continuer a pratiquer le sport et vivre sans ce danger permanent d’AVC?
    Merci docteur

    1. Bonjour,
      Merci pour votre message. Selon les recommandations de la Société Européenne de Cardiologie, vous êtes tout à fait éligible à l’intervention pour supprimer votre arythmie. Ceci vous permettra en effet d’interrompre la FLECAINE. L’intervention a par ailleurs une efficacité deux fois supérieure sur les symptômes comparativement aux médicaments.
      Dr Olivier VILLEJOUBERT

  29. BONJOUR

    depuis un mois je souffre d’ESV et supraventriculaires 8000/ 24h
    je suis actuellement sous ryhtmol 0.5 x3 par jour, je suis plutot calmée la journée mais ca revient en force au bout de 7h après la prise du traitement.
    Je suis hyperanxieus eet je ne sais plus quoi faire. le rythmologue me dit que je suis jeune pour une ablation ( 40 ans)
    tout ce stress devient invivabel et les ESV horribles quand elles ont la…que puis je faire ?

  30. Bonjour docteur,
    Après m’avoir posé un holster pendant 24 heures .
    Le holter ECG met en évidence Rythme sinusal de base de fréquence de 78/min agrémenté de nombreuses courtes salves de fibrillation auriculaire correspondant bien aux symptômes de ce patient.
    Ceci survient aussi sur un fond assez anxieux.
    Ceci va nécessiter le recours à un traitement antiarythmique. Les bêtabloquants sont difficilement utilisables à cause du psoriasis. Je mets le patient sous Flécaïne 100 mg sans nécessité pour l’instant de traitement anticoagulant.
    Ma question peut-on guérir y’a t’il d’autres solutions pour éviter un traitement à vie que je démarre se se jour.
    Merci d’avance de votre réponse
    Bien cordialement .

  31. Bonsoir docteur, j’ai un WPW détecté une fois car j’avais mal à la poitrine côté gauche c’était au final un nerf intercostale on m’a quand même détecté se trouble du rythme.. depuis ça n’impacte pas ma vie je n’ai jamais d’épisode de tatychardie mon cœur bat régulièrement et a bonne fréquence mais depuis la rentrée j’ai eu un épisode de stress intense et mon cœur battait la chamade et je surstressait en sachant que je se trouble et qui bat vite ça peut être dangereux donc mon médecin m’a prescrit du bisoprol 1,25mg mais en me renseigagnt les bêtas bloquant sont contre indique quand on a un trouble de la conduction? Et il me le fzrait prendre juste avant d’aller en cours donc que 1 fois par semaine ? Pour vous ça vous paraîtrait juste ?

  32. Bonjour Docteur.

    J’ai 83 ans et je suis en bonne santé. J’ai été très sportive
    J’étais traitée pour hypertension pas exforge et j’ai déclaré une arythmie il y a trois ans. J’ai été traitée par choc électrique et depuis J’étais en plus d’exforge sous Flecaine 150 et Eliquis 5
    Je supporte bien le traitement mais après deux ans j’ai refait une crise d’arythmie suivie d’un malaise . On m’a mis sous Flecaine 200 Que je supporte bien . Mais J’ai monté une côte avec difficulté il y a trois jours. Je me suis retrouvée en sueur est très très fatiguée et depuis mon cœur bat entre 41 et 45
    Plusieurs questions -Est-ce que je peux rester comme ça. -Est-ce qu’il n’est pas dangereux de prendre ces médicaments si longtemps. -est-ce que je dois encore revoir mon cardiologue qui est très occupé. Je vous remercie de prendre le temps de répondre à toutes nos questions
    Merci beaucoup Docteur

    1. Bonjour,
      Merci pour votre message. Il semble que le traitement antiarythmique ne soit ni efficace ni bien toléré chez vous. Un traitement par rédiofréquence peut tout à fait être réalisé chez vous, ce qui permettra d’interrompre la prise de flécaine.
      Dr Olivier VILLEJOUBERT.

      1. Suite à mon premier message du 16 Septembre 2022 à 9h30
        Merci beaucoup de m’avoir répondu
        Depuis, j’ai contracté le covid, pris un peu de cortisone qui a stoppé en 2 jours la toux du covid, mais crise d’arythmie de nouveau
        Cela dure depuis 15 jours
        mon cardiologue ne me parle pas du traitement par radiofréquence et me redonne la cordarone que je prenais avant le choc electrique ?
        Je n’en comprends pas la raison;
        mon cardiologue est à l’écoute mais je n’ai pas les réponses à mes questions
        je suis suivie par ce cardiologue depuis des années;
        Mais, je comprends aussi que votre réponse serait ma solution
        Y aurait-il une contre indication: hypertension traitée par 1/2 exforge ?
        J’ai 83 ans , mais je n’ai pas d’autres problèmes de santé
        Aurez vous la bienveillance de me conseiller encore une fois
        Je vous remercie

        1. Bonjour,
          Merci pour votre réponse. L’hypertension n’est pas une contre indication. Dans notre centre, nous proposons l’ablation par radiofréquence de la fibrillation atriale en se basant sur l’état général plutot que sur l’age. Concrètement, nous réalisons très régulièrement ce type de geste pour des patients de 80 à 85 ans.
          Dr Olivier VILLEJOUBERT

  33. Bonjour,

    Depuis septembre 2021 j’ai une sensation d’inconfort qui apparaît subitement sans prévenir au creux de l’estomac et poitrine (pas tout les jours heureusement, des fois je peux rester 1 mois sans rien avoir), battement anarchique (un coup très rapide avec pause) et souffle coupé jusqu’à la gorge. Après avoir fait un ECG, prise de sang, échographie Cardiaque transthoracique, où tout est normal, j’ai fait holter 24 h et j’ai eu la “chance” d’avoir une crise durant ces 24 h… conclusion: hyperexcitabilité supra-ventriculaire: 164 essv, 45 doublets, 68 salves dont la plus longue dure 21 sec. Absence de passage en FA + 2 ESV, 1 doublet. Étant asthmatique mon cardiologue ne m’a pas prescrit bêta-bloquants mais vérapamil 120 (qui n’est pas un succès). Il me dit que j’ai un cœur sain et que mes angoisses accentuent mes symptômes (anxieux chronique,je suis sous xanax depuis 5 ans).

    Souhaitant un second avis: Est ce que ces arythmie auriculaire (comme il les appelle) et les symptômes décrit ci-dessus, sur coeur sain peuvent être dangereux en travaillant ou en faisant du sport ? D’après lui il n’y a je cite: “aucune contre indication au sport et travail même physique car pas de cardiopathie sous jacente”. Si une crise m’arrive pendant que je travaille, puis-je continuer comme si de rien était ou dois-je m’arrêter le temps que ça passe ?

    De plus étant également sous Laroxyl pour une névralgie d’arnold modérée (5 gouttes matin, midi et 10 le soir) est-ce un risque même à faible dose de continuer ce traitement ?

    En vous remerciant.

  34. Bonjour,
    J’ai 77ans des problèmes de cœur depuis 2ans,suite à un malaise j’ai vu le cardiologue ECG puis holter pendant 24h rien donner.
    Suite hospitalisation mis un holter implantable, et fait une exploration electrophysiologique mon cœur s’emballe par moment arythmie
    Médoc Eliquis 5mg et bisoprolol 1,25mg. Comme mon cœur fait n’importe quoi,Mon cardiologue veut m’implanter un défibrillateur !!
    Quand pensez-vous merci pour votre réponse cordialement Monique

  35. Bonjour
    J’ai 62 ans et j’ai des extrasystoles ventriculaire plus de 4000 par jours avec un detabloquant je voudrais faire une ablation des extrasystoles mais il paraît que ses sans anesthésie générale mais les brûlures dans le cœur au cathéter doivent être très douloureuse peut on avoir une anesthésie générale car je suis une personne très anxieux merci

    1. Bonjour,
      Merci pour votre message. Les tirs de radiofréquence sont peu douloureux. Néanmoins, dans notre centre, nous réalisons la procédure sous sédation pour améliorer le confort du patient. La sédation consiste à perfuser un super décontracant qui permet au patient de somnoler tranquillement pendant que nous effectuons le geste.
      Au Rythmopole, les ablations d’extrasystoles ventriculaires sont réalisées en ambulatoire (entrée et sortie dans journée), sous sédation, avec lever précoce et retour à domicile 2h après la fin de l’intervention.
      Dr Olivier VILLEJOUBERT

  36. bonjour j’ai bientôt 75 ans et depuis 2015 je fais de l’arythmie.j’ai une très bonne hygiene de vie,pas de tabac ,2 verres de vin(en tout)le weekend,je vais régulièrement en salle de gym tous les 2 jours et à mon rythme.or depuis le 29 septembre de cette année il s’est remis à battre normalement.il y a 22 mois on m’a fait une ablation fa qui n’a pas fonctionnée..que pensez-vous de cet état de fait?on m’a prescrit du bisoprolol,un anticoagulant et des statines.je ne vous explique même la joie que cela procure quand le coeur reprend son rythme normal.je vous souhaite une bonne journée

  37. Bonjour , j’ai 35 ans, j’ai des extrasystoles depuis mes 18 ans les médecins à l’époque m’ont donné de l’Avlocardyle je prenais un quart par jour, ça m’aidez pas totalement ça fait quatre ans, j’ai mis un holter de 24 heure Le médecin a trouvé que j’avais des extrasystoles ventriculaire monomorphe isolé Il m’a dit que c’était pas trop grave l’année passée les extrasystoles sont revenus avec force. J’ai vu un autre médecin il m’a donné du Bisoprolol 5 mg 1/2 par jour et flecaine 100 mg 1/2 le matin et 1/2 le soir et franchement ça fait un an que je suis revenu. Un homme normal je serai au cul extrasystoles et je vais bien. Je fais du sport. Est-ce que ces médicament vont nuire a ma santé à long terme ou dois-je faire un ablations

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *