Défibrillateur cardiaque : un ange gardien contre la mort subite.

Le défibrillateur cardiaque implantable a été inventé en 1970 aux Etats-Unis. Il a depuis permis de sauver des millions de vies à travers le monde.

Le but d’un défibrillateur cardiaque est de traiter les troubles du rythme naissant aux niveaux des ventricules. Il en existe 2 types : la tachycardie ventriculaire et la fibrillation ventriculaire, qui ont pour conséquences la défaillance des contractions cardiaques efficaces, c’est à dire un arrêt cardiaque.

 

Les deux types de défibrillateur : l’externe et l’interne

Un défibrillateur cardiaque peut être externe ou interne (implantable).

 

Le défibrillateur externe

defibrillateur

La version externe est grande comme une boite à chaussure. Bien sur, on en trouve dans les hôpitaux, mais également de plus en plus dans les lieux publics.

En cas d’arrêt cardiaque il permets de délivrer un choc électrique automatique (l’appareil fait le diagnostic après collage des patchs sur la poitrine du patient). Toutefois, il suppose la présence d’un tel équipement dans les lieux publics et que surtout , la population générale soit formée à son utilisation. Malheureusement, il y a encore de gros progrès à faire à ce sujet en France.

 

Le défibrillateur interne

Le défibrillateur cardiaque automatique implantable (DAI), ou interne, est à l’instar du pacemaker, une prothèse implantée sous la peau du patient. Le boitier est miniaturisé, et une, deux ou trois sondes le relie au coeur. Il surveille ainsi en permanence le rythme cardiaque de la personne, et traite le trouble du rythme le cas échéant.

Boitier de défibrillateur cardiaque implantable.

Il existe 2 indications à la pose d’un défibrillateur:

  • prévention secondaire: après avoir déjà fait un arrêt cardiaque récupéré
  • prévention primaire: chez les patients à risque de faire un arrêt cardiaque par trouble du rythme, en particulier les personnes présentant une insuffisance cardiaque avec une contraction du ventricule gauche, mesurée par échographie, à moins de 35%.

Fonctionnement du défibrillateur cardiaque

Une fois posé au patient, le défibrillateur cardiaque implantable fonctionne comme un “ange gardien”. Il surveille en permanence le rythme cardiaque et stimule, comme un pacemaker, le coeur si celui-ci est trop lent. Surtout, il traite la survenue d’une éventuel trouble du rythme grave.

Il existe 2 moyens pour arrêter un emballement cardiaque grave venant des ventricules:

  • Stimulation anti-tachycardique : le défibrillateur stimule le coeur plus vite que la tachycardie pour essayer de l’arrêter. Cela fonctionne sur les troubles du rythme pas trop rapides, et est indolore.
  • Choc électrique : si le trouble du rythme est trop rapide ou en cas d’échec de la stimulation anti-tachycardique, le défibrillateur envoie un choc électrique pour restaurer un rythme normal.

 

En conclusion

Le défibrillateur cardiaque implantable, sauve des millions de vie chaque année, qu’il soit implanté en après un arrêt cardiaque ou chez des patients insuffisants cardiaques à risque.

défibrillateur cardiaque

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.